top of page

La prévention du mildiou, c'est maintenant!

Dernière mise à jour : 7 juin 2023


Chers amis,


Vous trouverez ci-dessous les derniers résultats de notre partenariat d'innovation avec la start-up locale BaaS (Biology as a Solution). Nous utilisons des tests ADN pour participer à la lutte contre le mildiou et réduire l'utilisation de fongicides dans le vignoble Château Mamin.

Comme vous le verrez, les derniers échantillons prélevés du vignoble Château Mamin indiquent une augmentation de la sporulation correspondant à la fin de l’incubation du pic du 9 mai, suggérant un événement de repiquage (reproduction asexué des spores de mildiou, qui infecte les feuilles). Il faudra anticiper le prochain cycle de repiquage en retraitant les vignes si besoin.

Mais nous avons déjà sulfaté encore pour protéger les nouvelles pousses de la maladie. A quelques semaines de la floraison, c’est une période critique pour booster les défenses naturelles de la vigne !



Pourquoi faire des tests ADN dans le vignoble ?

Les raisins merlot sont sensibles à cette infection fongique, qui dessèche les fruits et réduit les rendements. Plus on détecte tôt les risques, plus on peut protéger efficacement les vignes en utilisant le minimum de produits antifongiques - au lieu de "pulvériser et prier".

Comment ça marche ?

  • Tous les 3 jours, nous collectons des échantillons à partir des pièges à spores placés autour du vignoble et les donnons à BaaS, une start-up spécialisée dans la détection précoce de pathogènes.

  • BaaS en extrait l’ADN et analyse la présence de spores de mildiou avant que les dégâts ne soient visibles.

  • Quand les risques augmentent, nous pouvons traiter les vignes à temps pour éviter la propagation du mildiou.

 

Pas encore inscrit ? Embarquez pour notre aventure d’innovation avec nous !

Inscrivez-vous à notre flash info BaaS :

 



3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page